écologie économie
Publié le - 506 aff. -

Le réchauffement climatique, une donnée à prend en compte

Le rapport de l’ONG AODP

L'ONG AODP (Asset Owners Disclosure Project) est une association qui passe au crible chaque année l'engagement environnemental des 500 plus gros investisseurs mondiaux. Selon un de ses rapports, le réchauffement de la planète n’est pas pris en compte par près de la moitié des plus importants fonds d'investissement.

Environ 250 multinationales ignorent le risque climatique, soit un total de 14 300 milliards de dollars de fonds qui sont dépensés ailleurs. Néanmoins 97 entreprises seulement, représentant 9 400 milliards de dollars de fonds mènent des actions effectives pour réduire le risque du changement climatique.

Les dirigeants d’entreprise qui ignorent le changement climatique jouent également avec les économies et la sécurité financière du monde entier. C’est la raison pour laquelle les experts comptables doivent accompagner chaque grande entreprise et PME dans la mise en œuvre de leur responsabilité sociétale et environnementale. Ils doivent se mobiliser en faveur du climat.

Le rôle de ce secteur est essentiel pour inciter les entreprises à participer à la transition énergétique et à réduire leurs pollutions.

Le positionnement de la France

L’Hexagone occupe une place de choix en ce qui concerne la protection de l’environnement et du climat. Le territoire français a même accueilli la dernière conférence de l'ONU pour le climat (COP21) qui a eu lieu le 30 novembre au 11 décembre 2015.

La France se classe au 4è rang mondial avec 3 fonds parmi les 20 premiers, tandis que la Suède et la Norvège arrivent en tête. L'Établissement de retraite additionnelle de la fonction publique (ERAFP) est ainsi classé 10e, la Caisse des dépôts 13e et le Fonds de réserve pour les retraites (FRR) 16e, tous les trois ayant progressé par rapport au précédent classement.

À l'inverse, les États pétroliers comme Abu Dhabi, le Koweit, l'Arabie saoudite et le Qatar sont les plus gros pollueurs.